Le jeu heuristique: vous connaissez?

Vous êtes une jeune maman, un jeune papa ou un professionnel de la petite enfance et  lors d’une conversation au parc, à la crèche, avec votre nounou, des ami(e)s ou des collègues… vous avez entendu cette expression qui vous est parfaitement inconnue… Je vous rassure vous n’êtes pas les seul(e)s. La première fois que j’ai demandé à Bastien ce que “jeu heuristique” lui évoquait, il m’a répondu un mix entre un hérisson et le groupe de musique Eurythmics !!!

Derrière cette expression d’apparence compliquée, se cache une réalité que nous connaissons tous  mais que nous avons tendance à occulter: les enfants aiment explorer les objets du monde réel. Nos grands-parents le savaient déjà sans même s’en rendre compte.

Vous avez peut-être été témoins à Noël dernier de l’intérêt que portait un jeune enfant à l’emballage d’un cadeau plutôt qu’à son contenu. Enfant, vous avez tapé sur les casseroles avec des cuillères en bois, versé du riz avec des tasses et le summum, tambouillé dans l’eau de la vaisselle. C’est d’ailleurs cette dernière activité qui occupe notre fils L. de 19 mois pendant de très longues minutes depuis plusieurs semaines. Si vous pratiquez la couture ou le bricolage vous avez aussi observé le pouvoir d’attraction d’une boite remplie de bobines de fil, aiguilles, rubans, boutons, vis, pointes, écrous, mètre…  Le jeune enfant est enthousiaste de découvrir son contenu, de la vider, de trier les objets, les goûter, les jeter, les empiler, les assembler… Il peut ainsi rester concentré pendant une durée surprenante.

Voilà! C’est tout ça le jeu heuristique.

C’est le jeu qui prend ses racines dans la curiosité naturelle, le besoin d’exploration  et d’investigation des jeunes enfants qui en devenant mobiles ne se contentent plus d’observer. Ils ont un besoin instinctif de manipuler  et de tester les propriétés des objets du monde réel en utilisant leurs sens – l’odorat, le toucher, le goût, la vue et l’ouïe.

Le terme «heuristique» vient du mot grec «eurisko» qui signifie apprendre, découvrir ou parvenir à une compréhension de quelque chose par soi-même. L’expression «jeu heuristique» a été inventée par la psychologue pour enfants Elinor Goldschmeid dans les années 1980 pour décrire l’activité des nourrissons et des jeunes enfants qui jouent et explorent des objets du quotidien. Elle s’est répandue suite à la publication d’un livre qu’elle a co-écrit avec Sonia Jackson “People under three: young children in daycare”

Aujourd’hui, nous vivons dans un monde où le plastique est omniprésent mais il est terne et décevant pour les bébés, et si tous les hochets peuvent sembler différents, ils ont bien tous le même goût, la même odeur et le même toucher. La pratique du jeu heuristique avec les bébés stimule tous leurs sens et crée une riche expérience d’apprentissage. Quand les jeunes enfants  font une découverte agréable – par exemple quand un objet s’enfile sur un autre ou produit un son intéressant – ils répètent souvent l’action plusieurs fois pour tester le résultat, ce qui renforce le développement cognitif, le contrôle musculaire et la coordination œil / main.

 

L. 19 mois explore son panier aux trésors de la nature

 

Le jeu heuristique peut se faire spontanément, à l’intérieur ou à l’extérieur, à condition que l’enfant soit libre de ses mouvements pour se déplacer et toucher aux objets qui l’attirent. En réalité, de nos jours, peu de jeunes enfants ont cette possibilité. Ils sont très tôt soumis à un environnement spécialisé ( nounous, crèches) qui leur est “soit-disant” adapté et dans lequel il ne leur reste que très peu d’élément de la “vie réelle” accessible. Dans notre société de plus en plus inquiète et stressée, il est fréquent qu’au nom de la sécurité, l’enfant se voit interdire l’accès aux divers placards et tiroirs de la maison qui sont, pourtant, pour lui de véritables cavernes d’Ali Baba. Se rajoute à la question sécuritaire, le manque de temps pour accompagner l’enfant dans ses explorations et l’envie d’avoir un intérieur bien rangé comme dans les magazines….

Voici une petite anecdote : il y a quelque temps, nous sommes allés avec L. faire notre petite visite régulière à Emmaüs. Nous prenons plaisir, chacun à notre façon, à fouiller dans les divers tiroirs en quête de nouveaux trésors. Mais ce n’est pas bien vu par tout le monde et il n’a fallu que quelques minutes pour qu’une dame surgisse en panique et demande à voix haute d’un air outré: “où est donc la mère de ce petit?”. Je vous rassure je n’étais pas bien loin, plus précisément j’étais juste à côté. Je lui ai dit de ne pas s’inquiéter et qu’il avait parfaitement le droit d’explorer le tiroir. Elle m’a tout de même expliqué d’un ton méprisant ( évidemment je suis une mauvaise mère) qu’il risquait de se blesser avec les fourchettes…

J’espère qu’après avoir lu ces quelques lignes vous partagerez avec moi l’idée que le jeu heuristique est fondamental, simple à mettre en place, accessible à tous et- en fonction de ce qu’on souhaite utiliser- gratuit ou peu coûteux. Et oui, ça commence mal mon projet de boutique en ligne si j’explique à tout le monde que les bébés et jeunes enfants n’ont pas besoin de jouets!!!!

Si vous souhaitez des détails sur la mise en place d’une activité “plus structurée” de jeu heuristique, que ce soit à la maison ou dans le cadre d’un accueil collectif, je vous invite à lire l’article de la semaine prochaine qui traitera des paniers aux trésors: quand et comment les présenter, rôle de l’adulte accompagnant et exemples de paniers/boites aux trésors. https://ausondesgrillons.com/les-paniers-aux-tresors/

 

«Le jeu heuristique est une approche et non une prescription. Il n’y a pas de bonne façon de le faire et les gens dans différents contextes auront leurs propres idées et collecteront leurs propres matériaux »

People under three: young children in daycare, page 130)

 

Pas de commentaire

Poster un commentaire