kokedama-activite-enfant-art-japonais

Le Kokedama – A la découverte de 3 arts japonais avec les enfants (1/3)

Cet article sur l’art floral KOKEDAMA est le premier d’une trilogie qui va nous emmener à la découverte de 3 pratiques artisanales japonaises.

Je ne vous en dis pas plus sur les deux autres mais sachez qu’elles ont quelques points communs :

  • elles sont assez faciles à mettre en place
  • elles utilisent des matériaux naturels
  • leur mise en oeuvre est relaxante voire méditative

 

Qu’est ce que le Kokedama ?

Le Kokedama est un art floral minimaliste visant à cultiver les plantes naturellement, sans pots en plastique.

En japonais koke :  signifie mousse et dama : sphère

Techniquement il s’agit d’envelopper les racines de la plantes dans un substrat qui sera ensuite ficelé dans de la mousse.

C’est aussi l’occasion d’exprimer sa créativité et de valoriser des petites plantes qui de prime abord sembleraient sans intérêt !

Dans le livre “Hanging Kokedama” de la naturaliste  Coraleigh Parker on peut lire :

“le kokedama est une manifestation du wabi-sabi, ou l’art japonais de trouver la beauté dans l’imperfection

Ce concept de wabi-sabi me parait intéressant dans une société en quête permanente de perfection et dans laquelle les adultes attendent souvent un rendu précis esthétique lors d’activités créatives avec les enfants…

 

Ce dont vous aurez besoin

Le Kokedama nécessite peu de matériel :

  • d’une petite plante (lierre, fougère, philodendron, hosta…) que vous choisirez en fonction de l’emplacement de votre futur kokedama (intérieur, extérieur, luminosité )
  • pour le substrat soit un mélange spécial pour Kokedama
  • soit de quoi fabriquer votre propre mélange ( 1/3 terreau + 1/3 argile + 1/3 mélange pour orchidées)
  • de la mousse que vous ramasserez dans la nature
  • de la ficelle ( prochainement sur la boutique les fils ecofriendly Nutscene )
  • des ciseaux
  • un récipient pour préparer le mélange
  • de l’eau

 

Étapes pour créer un Kokedama

Dans la littérature ou sur la toile on trouve plusieurs méthodes. J’ai choisi celle qui me semblait la plus simple à mettre en oeuvre avec les enfants.

Nous avons d’abord commencé par mélanger notre substrat puis ajouté un peu d’eau jusqu’à obtenir une consistance qui permette de former une boule assez ferme et qui se tient. La boule doit être plus grande que le système racinaire de la plante. Avec les enfants c’est important de choisir des petites plantes pour que la boule ne soit pas trop grande pour leurs mains!

 

kokedama-melange-enfant

 

kokedama-activité-enfant-nature

 

Nous avons ensuite ouvert la boule en 2 et inséré la plante au milieu. Si vous achetez une petite plante en jardinerie il faudra la dépoter et soulager délicatement les racines du terreau d’origine. Ensuite nous avons refermé et remodelé la boule qui abrite à présent les racines.

 

kokedama-enfant-activite-nature-plante

 

kokedama-enfant-plante-jouer

 

Pour terminer nous avons habillé notre boule de mousse préalablement ramassée dans la nature et mise à tremper dans de l’eau de pluie. Ne pas utiliser de l’eau du réseau, les mousses détestent le chlore!

Pour habiller la boule, nous avons posé nos morceaux de mousse à l’envers sur la table et positionné la boule au centre. Pendant que B. soulevait et tenait la mousse, j’ai noué une ficelle qu’elle a ensuite tendue et enroulée autour de la boule pour lui donner la forme souhaitée.

“Le processus d’emballage est très méditatif, l’action nécessite une coordination bilatérale – c’est-à-dire, l’utilisation simultanée et indépendante des deux mains. Etant donné que les deux mains sont indispensables à l’emballage, chaque action doit être séparée et indépendante. C’est très difficile de penser à autre chose. On devient complètement présent dans l’instant.” extrait du livre Hanging Kodema (version fançaise Suspensions Végétales)

 

kokedama-enfant-nature-jouer

 

En fonction de vos goûts, vous pouvez achever votre kokedama en taillant avec des ciseaux la mousse qui dépasserait trop de votre ficelage. (sans couper la ficelle!)

Votre kokedama peut ensuite être suspendu ou posé dans une coupelle.

Pour l’arroser il suffit de le vaporiser ou de le tremper dans l’eau (selon les besoins de la plante)

 

Souvenez vous du concept WABI-SABI , quelque soit le résultat votre kokedama sera beau !

 

kokedama-suspendu-activité-enfant-slowlife-nature

Pas de commentaire

Poster un commentaire