Livraison relais offerte dès 70€ d'achat (France) *sous conditions de poids - Retrait des commandes sur RDV à Nantes - Dès 40€ d'achat GRAPAT livraison relais offerte (France)                                                                                               

PSSSTTTT!!! C'EST LES SOLDES

Utiliser une surface verticale: pourquoi et comment?

Creer-sur-une-surface-verticale-quels-benefices-pour-les-enfants

Quand j’étais enfant, nous avions un tableau noir à l’école primaire, un de nos rituel préféré était d’aller taper le tampon effaceur plein de craie sur le mur de la façade de l’école. Dans mes souvenirs, à l’école primaire nous allions souvent au tableau, que ce soit pour les mathématiques, les dictées, les sciences, le dessin…  A la maison nous avons eu très tôt un tableau à craie, notre fille ainée devait avoir environ 18 mois lorsque j’en ai trouvé un d’occasion. Pour moi il a toujours fait partie du matériel indispensable au même titre que le bac à sable/boue mais pour être honnête je ne m’étais jamais posé la question des avantages /bénéfices pour les enfants. Notre fille est dans une période d‘apprentissage de l’écriture,  j’ai observé certaines difficultés et j’ai commencé des recherches sur l’écriture, le graphisme et la brain gym. J’ai aussi eu l’occasion d’échanger avec une ergothérapeute qui encourage les enfants à travailler sur des surfaces verticales, dans cet article je vous partage ce que j’ai appris sur  cette pratique et ses bénéfices.

1/ Renforcement du tronc

Travailler en position à genoux ou debout sur une surface verticale permet aux enfants de renforcer leur musculature du tronc. Il est impossible de s’appuyer sur le dossier d’une chaise,  les muscles du tronc et du dos sont donc sollicités pour maintenir une posture droite.

2/ Stabilité de l’épaule

Le travail sur une grande surface verticale permet aux enfants de bouger fréquemment leurs bras (vers le haut, vers le bas, à droite à gauche) et ainsi de renforcer leurs muscles et la flexibilité des articulations . Le simple fait d’avoir le bras levé au tableau, sans grand mouvement, est un travail qui nécessite de défier la gravité.

3/ Extension du poignet

Les surfaces verticales facilitent l’extension du poignet qui contribue à la stabilisation de la main.  Point indispensable pour une bonne prise de l’outil scripteur. Lorsque le poignet est étendu, l’annulaire et l’auriculaire  ont tendance à se positionner naturellement dans la paume.

4/ Coordination bilatérale

L’hiver dernier, nous avons essayé pour la première fois des décorations de fenêtre. Je ne sais pas si vous avez déjà tenté l’expérience mais ce n’est pas si simple de dessiner verticalement et ce même en suivant un motif ! Pour les enfants, tracer un objet, utiliser un pochoir ou même simplement maintenir une feuille pour écrire sur une surface verticale, nécessite l’utilisation des deux mains (une pour tracer, une pour tenir)  ce qui encourage la proprioception  c’est à dire la conscience de la position de son corps.

5/ Conscience spatiale

Travailler sur une surface verticale aide les enfants à comprendre les termes directionnels (haut, bas, gauche, droite) en reliant les mots à leur propre corps . Assimiler ces notions sur une feuille dans le plan horizontal est moins naturel.

6/ Traversée médiane

Lorsqu’un enfant joue, écrit ou dessine dans un plan vertical, il doit traverser la ligne médiane de son corps avec sa main dominante pour atteindre tous les espaces. Lorsqu’on encourage l’ enfant à faire des grands dessins,  il fait des grands mouvements de bras et traverse sa ligne médiane. Pour les enfants qui n’aiment pas particulièrement le dessin le même résultat peut être obtenu avec l’exercice de tracé du 8 couché, c’est d’ailleurs un exercice de base en brain gym. Cet exercice oblige les deux hémisphères du cerveau à se coordonner et à travailler ensemble.  La maitrise du croisement médian, ou compétence bilatérale, est importante pour l‘acquisition de la lecture, de l’écriture et dans certaines pratiques sportives, musicales.

7/ Sensoriel

Travailler sur une surface verticale peut aider les enfants ayant besoin de mouvement et de changer de position. C’est aussi bénéfique pour les adultes c’est pourquoi dans certaines entreprises des employés ont dorénavant des bureaux en hauteur. Dans le cas du tableau à “l’ancienne”, la craie est également un matériau de développement sensoriel, son toucher est doux et on peut l’utiliser de plusieurs façons : on peut dessiner avec son extrémité ou en l’utilisant à plat et on peut mélanger les couleurs avec les doigts sur le tableau.

Pour terminer voici quelques pistes pour inviter les enfants à jouer/créer dans le plan vertical

  • Nettoyer les fenêtres
  • Installer un chevalet ou un tableau noir à craie
  • Peindre un espace avec de la peinture ardoise dans ce cas attention à la qualité de la peinture et au risque d’émanation de COV !
  • Dessiner sur les fenêtres/miroirs/douche/baignoire avec des marqueurs craies ou des crayons multi-surfaces Kitpas
  • Installer un dérouleur de papier à la verticale sur un mur
  • Proposer des jeux de construction qui permettent de construire en hauteur par exemple des playmags
  • Rampe à billes magnétiques 
  • Laver la voiture
  • Peindre une clôture ( pas besoin de peinture, pour les plus jeunes vous pouvez proposer l’activité juste avec de l’eau)
  • Fixer une feuille ou nappe de coloriage sur le mur, retrouvez ici nos coloriages pouvant être suspendus
  • Proposer un atelier peinture rupestre avec des ocres sur un mur ou sur un tissu suspendu
  • Modelage à l’argile sur des troncs d’arbre
  • Suspendre un poster de gommettes pour travailler verticalement plutôt qu’à plat. Sur la boutique vous trouverez les stickers Poppik

 

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Paiement sécurisé Commandez en toute sécurité
Livraison rapide Expédition & Livraison rapide
Service client À vos côtés 7j / 7 !
Satisfait ou remboursé 14 jours pour changer d'avis

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

J'ai déjà un compte,